Get the Flash Player to see this player.
Gouvernement du Canada
CHU Hôpital de Rouen
CRTV
FEICOM
HUG: Hôpitaux Universitaires de Genève


Vos droits PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 28 Octobre 2011 07:02

Non paiement des soins et des droits d'hospitalisation:

Il faut préciser que l'Hôpital Central de Yaoundé a mis en place une procédure qui permet de gérer les urgences chirurgicales gynécologiques. Toutes les femmes porteuses d'une grossesse extra-utérine ou celles qui doivent accoucher par césarienne paient normalement des frais liés à leur intervention chirurgicale. Mais notre institution offre des facilités pour améliorer l'accès aux soins pour des malades démunis. Il y existe donc un kit, une espèce de paquet minimum qui permet aux chirurgiens d'intervenir rapidement dans les situations d'urgence. Cela permet de différer le paiement des frais. Les malades qui ne paient pas sont obligées de prolonger leur séjour à l'hôpital.

le service social

C'est un service très actif. Il fait des enquêtes pour déterminer le degré d'indigence de ces patients et fait des propositions à la direction. Ce sont des réductions substantielles pour permettre à ces malades de regagner leurs familles.

le contentieux

ce sont des malades qui ont des familles. Quand une femme accouche, cela suppose qu'elle a au moins son conjoint. L'accouchement est un événement heureux en Afrique. On n'a pas besoin de lancer un SOS pour accueillir un nouveau-né qui apporte toujours le sourire. Nous demanderons à ces familles de prendre leurs responsabilités. Que les malades comprennent qu'elles doivent contribuer un peu pour le fonctionnement de l'hôpital.    etc...