Actualités

La fête annuelle 2016 de l’HCY Sous le signe de la baisse de la mortalité!
La grande particularité de l’année 2016 aura été d’avoir vu célébrer deux éditions successives de la fête annuelle de l’établissement hospitalier. La première en janvier (33e édition) et la seconde (34e) en décembre. Par le passé, la grande cérémonie de l’excellence se tenait tous les derniers vendredis du mois de ...
Lire...
CATASTROPHE D’ESEKA
LES DONS ET LES DONATEURS Le déferlement Du 25 octobre au 11 novembre 2016 l’hôpital Central de Yaoundé a connu des visites inaccoutumées. Celles des personnes, des groupes de personnes, des associations, des ONG, des confessions religieuses, des établissements bancaires, des institutions corporatives … qui ont manifesté leur solidarité et leur ...
News imageLire...
COOPERATION ET NEONATALOGIE
Atelier  de la formation de laborantins Du 07 au 11 novembre 2016, la salle des conférences LAURENCE VERGNE de l’Hôpital  Central de Yaoundé a abrité les travaux de l’atelier de formation des biologistes,ingénieurs et techniciens de laboratoire du Laboratoire National de Santé Publique. La rencontre avait pour objectif le renforcement de ...
News imageLire...

Toutes les actualités >>

Get the Flash Player to see this player.
Gouvernement du Canada
CHU Hôpital de Rouen
CRTV
FEICOM
HUG: Hôpitaux Universitaires de Genève


Hopital PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 12 Octobre 2011 20:16

Créé dans les années 30, l'Hôpital Central de Yaoundé construit dans un style pavillonnaire reste la plus grande institution hospitalière de la capitale du Cameroun.
650 lits, toutes spécialités confondues
200 brancards pour faire face aux grandes catastrophes
Près de 70 médecins
627 personnels médico sanitaires et administratifs
Près de 80000 patients vus en consultation externe et 20000 hospitalisations annuelles
Des unités médico-chirurgicales au service de la population.

Le centre de coordination de l'accueil et des urgences

Le concept intègre des salles de consultation, une salle de petite chirurgie, un laboratoire d'analyses médicales, une banque de sang, une salle de réanimation, 20 lits pour observation des cas difficiles, une salle de radiologie et d'imagerie médicale et une pharmacie.

Le CCAU (centre de coordination de l'accueil et des urgences) reçoit en moyenne 100 urgences par jour parmi lesquelles près de 70% sont des urgences traumatologiques. L'extension du complexe avec la construction d'un bloc des urgences médico-chirurgicales permettra bientôt de disposer de 2 blocs opératoires, 2 salles de réanimation intensive, une salle de surveillance supplémentaire d'une capacité de vingt lits et un plateau technique moderne permettant la prise en charge simultanée sur le plan chirurgical de différent traumatismes de la voie publique.

La mise en disposition de 2 salles de catastrophes avec 200 brancards au CCAU permet de faire face aux situations d'épidémie et grandes catastrophes routières.

La proximité de la base SAMU (Service d'Aide Médicale Urgente) améliore le potentiel du CCAU donc le roulement du personnel d'astreinte permet une accessibilité de jour et de nuit.
La maternité principale

Orientation des consultations en obstétrique met un accent sur les grossesses à risques, le dépistage du cancer du col et du sein et la chirurgie gynécologique. La maternité principale en dépit des efforts de décentralisation détient toujours le record des accouchements, près de 1500 accouchements par an dont 11,5% par césarienne. Une moyenne de 800 autres interventions chirurgicales gynécologiques.

Un centre de référence pour la prévention de la transmission materno foetale du VIH

Un suivi de près de :
- 800 patientes enceintes HIV infectées
- 411 accouchements de jeunes HIV infectées
- 17 césariennes pour indication purement obstétricales.

Autres activités dans le cadre de la prise en charge des mères porteuses vivant avec le VIH/Sida
Administration des antirétroviraux.
Consultations postnatales.
Formation des personnels sur le conseil en alimentation des nourrissons et techniques d'allaitement.
Conseils des couples.
Mise en place des Associations des mères séropositives.
L'hôpital de jour

Créé en 1997, sur un financement du Fonds d'aide et de coopération (coopération Française).
L'hôpital de jour est un service hospitalier qui ne fonctionne que la journée pour les consultations et les hospitalisations.
Le service prend en charge le problème de la séropositivité VIH dans son intégrité ainsi que d'autres affections de médecine générale dans un souci de destigmatisation du centre.
Médecine et Spécialités

L'Unité de médecine et spécialités est actuellement le centre agrée et gratuit de la tuberculose, elle est enrichit d'un centre national d'obésité, Centre d'hypertension et diabète et d'un centre national anti-drogue, elle a pour chef d'unité le professeur NDOBO Pierre cardiologue.
L'unité réalise des explorations fonctionnelles en cardiologie, note plus de 3500 ECG (électrocardiogrammes) et plus de 685 échocardiogrammes. Toutes les explorations fonctionnelles sont endoscopie digestive en cardiologie, électrœncéphalogramm et doppler strancranien en neurologie.
Chirurgie et Spécialités

Crée le 31 décembre 2003, cette unité a pour stratégie une possibilité de prise en charge chirurgicale immédiate des urgences traumatologiques ; Salle d'opération spécifique avec possibilité de pose d'implants, réduction sous amplificateur de brillance ; Matériel pour chirurgie traumatologique et neuro-traumatologie d'urgence ; Le renforcement des capacités du plateau technique existant ; acquisition de bistouris électriques, renouvellement des boites de chirurgie dans toutes les spécialités, installation d'une salle d'opération en urgence.

Principaux objectifs :

- Informer le public
- Participer au dépistage VIH/SIDA
- Assurer une meilleure prise en charge clinique
- Assurer l'hospitalisation en ambulatoire
- Assurer un soutien psychologique et social
- Assurer la prévention de la transmission mère enfant en collaboration avec d'autres services
- Assurer la confidentialité et le secret médical
- Assurer une prise en charge de qualité des patients sous traitements antirétroviraux.

 
pour toute information
  • avant d'aller aux urgences appeler le samu

    Standard de l'hôpital +237 22 23 40 20
.